Entrée à l’école : on répond à vos questions !

ENTRÉE À L’ÉCOLE – En septembre prochain, votre enfant va faire ses premiers pas à l’école… et vous aussi ! Et comme pour toute nouvelle étape, ce sont 1001 questions que l’on se pose en tant que parents : comment choisir l’école ? Quel est le programme de l’éducation nationale ? Comment préparer mon futur·e écolier·ère à ce changement ?

C’est donc parti pour notre jeu de (vos) questions / (nos) réponses !

Dès le mois janvier précédent la rentrée pour les écoles alternatives ou privées. Entre février et mars pour les écoles publiques. Mais avant de s’attaquer aux démarches d’inscription, il est important de prendre le temps de savoir quelle école correspond le mieux à vos attentes, en tant que parent.

École publique du quartier ? École privée sous contrat ou encore école à pédagogie alternative ? Comment s’y retrouver ? Voici notre petit guide :

1/ Identifiez vos contraintes familiales/professionnelles.

• Quel trajet maximal êtes-vous prêt à faire pour aller à l’école ?
Pensez surtout à votre écolie·ère de 3 ans qui n’aura peut-être pas toujours envie de faire 45 min de route matin et soir 😉
• Quel est le coût que vous pouvez financer ? Au-delà de l’école (même gratuite), il y a la cantine et la garderie à payer.
• Les horaires de l’école et/ou des services de garderie sont-ils en adéquation avec vos besoins ? La garderie offre-t-elle un accueil de qualité ?

 2/ Prenez le temps de visiter les écoles de votre Top 3 lors des journées portes-ouvertes

Pour les écoles publiques, certain·e·s directeur·rice·s d’école acceptent de rencontrer les familles en amont de l’année scolaire. N’hésitez pas à questionner les valeurs de l’école : est-elle plutôt axée sur la discipline ou attachée à la créativité de l’enfant ? L’enfant doit-il s’adapter à l’école ou l’école veille-t’elle à s’adapter au mieux à chaque enfant ? Quand l’enfant enfreint les règles : les équipes pédagogiques privilégient-elles la sanction ou l’accompagnement ? Quelle est la place des parents dans l’école ?

3/ Privilégiez le bien-être à la tendance du moment

Les écoles alternatives, notamment Montessori, se développent particulièrement depuis quelques années en France et en Gironde. Choisissez ce type d’écoles parce qu’elle vous correspond, parce que la pédagogie qui y est dispensée vous parle. Et non parce que c’est tendance. Les éducateur·rice·s vous demanderont d’ailleurs de partager leur vision de l’éducation et d’accompagner votre enfant au quotidien en cohérence.

Voici ce qui est proposé sur le site de l’Éducation Nationale :

L’école maternelle est une étape essentielle du parcours des élèves pour garantir leur réussite scolaire. Sa mission principale est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

Les enseignements sont organisés en cinq domaines d’apprentissage :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  • Explorer le monde

Et oui, l’école ce n’est pas obligatoire, seule l’instruction l’est ! Pour des raisons qui leur sont propres (mode de vie, vision de l’éducation…) de nombreux parents font le choix de l’Instruction En Famille ! Les parents qui sont chargés de l’instruction, en France, doivent alors se référer au Socle Commun des compétences et connaissances, fixé par l’Education Nationale. Ce socle commun est une base pour savoir ce que tous les enfants, scolarisés ou non, doivent avoir acquis au cours de leur enfance et jusqu’à leurs 16 ans.

Si cette alternative vous attire, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de parents qui ont adopté l’IEF. Il existe de nombreux groupes de conseils et d’entraides sur Internet !

Encore une fois, il n’y a pas de règle et tout dépend de votre enfant. On dira donc : dès qu’il commence à en parler (parce que ses frères / sœurs y vont, parce que les grands de la crèche y sont partis…) et sinon pendant l’été précédent la rentrée !

Pas de pression, votre enfant n’a pas besoin d’un coaching et de connaissances particuliers pour rentrer à l’école. On peut tout de même vous recommander de prendre garde à ne pas transférer votre expérience de l’école (bonne ou mauvaise) sur votre enfant. Lui parler de cette nouvelle étape comme une étape naturelle de son développement, sans que ce soit angoissant ou au contraire fantasmé ! Si c’était génial pour vous ça peut ne pas l’être pour lui et vice versa.

La littérature enfantine pourra vous aider à trouver les bons mots {voir nos coups de coeur un peu plus bas}

Enfin, à l’approche du jour J, n’hésitez pas à encourager son autonomie, à son rythme : enlever et ranger son manteau tout·e seul·e, se laver les mains…

La grande angoisse des parents ! Encore une fois, pas de pression, votre enfant sera prêt·e le jour J. Encouragez-le, faites-lui confiance et petit détail qui a son importance : dites-lui bien que vous êtes prêts de votre côté à abandonner les couches ! Et tant pis s’il y a des petits accidents 😃

  • L’école de Léon : Léon quitte la crèche pour une nouvelle aventure l’école Ma-Ter-Nelle, une histoire pleine d’humour pour appréhender cette étape.
    livre coup de coeur école
  • Noé à l’école Montessori : un livre très réaliste qui permet à votre enfant de suivre Noé tout au long de sa journée à l’école Montessori. Il y découvre l’ambiance, l’éducatrice, les activités, le matériel, et tout ce qui fait l’esprit et la spécificité d’une école Montessori !
  • Non, non et non : Octave va à l’école pour la première fois mais il n’a pas du tout envie. Il dit NON à tout malgré la bienveillance de tout le monde. Octave va-t-il dire NON toute la journée ? Une histoire drôle qui parle beaucoup aux enfants
  • Le train des souris : Pour décider ses sept petits à aller à l’école, Maman Souris a une idée formidable: Maman Souris invente une voie ferrée qui passe sous un tunnel. Tous les matins, elle se met sur les rails et fait la locomotive. Ses sept enfants et tous les amis s’accrochent à elle, comme des wagons.
    livre coup de coeur sur l'école
  • Calinours va à l’école : Calinours part à l’école mais en chemin il rencontre Mr Sanglier qui lui apprend à peindre avec les pieds, Monsieur Renard qui lui montre comment faire un camembert en pâte à modeler…l’école de la vie. Une belle histoire qui aborde l’école d’une autre façon.
  • Timothée va à l’école : Timothée est très content d’aller à l’école avec sa nouvelle salopette, il rencontre des copains mais c’est pas simple de ce faire des amis et d’être soi-même jusqu’au moment où il rencontre Violette.
  • Le monstre des couleurs va à l’école : Le monstre des couleurs est un peu inquiet. Aujourd’hui, il va à l’école pour la première fois… et il n’a aucune idée de ce qui va lui arriver ! Aussi enthousiaste qu’apeuré, il se sent submergé par un mélange d’émotions. Heureusement, son amie la petite fille est là pour le rassurer et le guider. Petit à petit, il fait connaissance avec ses camarades, écoute une belle histoire racontée par la maîtresse, se régale à la cantine, s’amuse en cours de peinture. L’école, ce n’est pas si mal finalement… On y retourne demain ?

Tout d’abord, laissez votre enfant exprimer ses peurs et construisez ensemble une routine rassurante : un cœur dessiné sur sa main et la vôtre si vous lui manquez la journée, des chansons qu’il aime à écouter le matin avant de partir ou sur le trajet, rappelez qui vient le chercher le soir… Intéressez-vous aussi à ce que votre enfant fait en classe pour le valoriser, et n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’instituteur·rice pour lever les freins ensemble.

Il est probable que votre enfant ne vous raconte pas tout le détail de sa journée à l’école, et l’école… ce n’est pas la crèche, il n’y a pas de transmission ! Il va falloir apprendre à lui faire confiance et à lui laisser son jardin secret.

Pour prendre tout de même le temps d’échanger ensemble, n’hésitez pas à lui poser des questions précises : « qu’as-tu mangé à la cantine ? », « qu’est-ce que tu as aimé faire aujourd’hui ? ». Ou tout simplement rappelez-lui que vous êtes disponible pour parler de sa journée.

Enfin si vous en ressentez le besoin ou si vous avez des inquiétudes, vous pouvez prendre régulièrement rendez-vous avec le maitre ou la maitresse !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit
Partager sur email
Partager sur print
A lire aussi