Gérer le stress au quotidien, quand on est pro de la petite enfance

Exercer auprès des jeunes enfants est certes un métier noble et enrichissant mais ce n’est pas de tout repos : accueillir les émotions fortes des enfants, prendre soin d’eux, régler les conflits, les accompagner individuellement, travailler dans une ambiance bruyante… Sans oublier des situations avec les parents ou l’équipe parfois difficiles à gérer !  Certaines journées peuvent être stressantes et épuisantes. Comment apaiser ce sentiment et reprendre le contrôle sur votre journée ? Suivez le guide !

Le stress, c’est quoi ?

On dit que le stress est causé par la différence entre nos attentes et la réalité́. Parfois, cela peut être une bonne chose.
En effet, il existe une forme de stress utile et qui nous motive. Ce stress nous pousse à réaliser nos objectifs et à faire tous les efforts pour obtenir ce qu’on désire. C’est en se dépassant soi-même qu’on parvient à repousser nos limites.

En revanche, on ressent un mauvais stress, lorsqu’on a l’impression d’avoir trop repoussé nos limites. Ce type de stress peut se manifester lorsqu’on se sent vaincu et dépassé́ par les évènements, lorsque l’écart entre nos attentes et ce qu’on croit pouvoir accomplir est trop grand. Cette émotion peut nous pousser à nous éloigner des autres, causer l’anxiété́ et la dépression et même avoir des conséquences physiques. Lorsqu’on vit du stress sur une longue période, notre santé peut en souffrir.

Nous ne réagissons pas tous de la même manière face au stress. Ce qui est stressant pour les un·e·s ne l’est pas forcément pour les autres. Cela dépend de notre environnement intérieur, de nos ressources personnelles, de notre expérience…

Les sources du stress

4 sources de stress ont été identifiées, connues sous l’acronyme CINE :
Contrôle faible : vous perdez le contrôle d’une situation (exemple : un enfant mord à répétition)
Imprévisibilité : un évènement tout à fait inattendu se produit (exemple :un frigo qui tombe en panne, une coupure d’électricité.. )
Nouveauté : un évènement nouveau est sur le point de se produire (exemple : réaliser votre tout premier entretien individuel)
Ego menacé : vos compétences et votre ego sont mis à l’épreuve (exemple : une collègue critique votre réaction lors d’un événement avec un enfant)

Vous savez désormais identifier un état de stress, reste maintenant à savoir comment faire redescendre la pression !

Les astuces  de nos professionnelles pour retrouver son calme

L’astuce d’Ana et Morgane, accompagnatrices Petite Enfance à Little Ornano et Little Saint-Seurin : la cohérence cardiaque

Suite à une formation autour des émotions suivie par nos équipes, nous avons découvert le principe de cohérence cardiaque. Simple à pratiquer, elle procure un bienfait immédiat. 3 fois par jour (le matin, avant le déjeuner et en fin d’après-midi), isolez-vous et faites six respirations par minute durant cinq minutes (soit inspirez 5 secondes puis expirez 5 secondes et cela 6 fois de suite).

A quoi ça sert ? Cette technique de relaxation se base sur des exercices de respiration pour ralentir notre rythme cardiaque, qui a tendance à s’emballer au moindre bouleversement émotionnel. En agissant ainsi sur son cœur, il est possible de gérer son état émotionnel et d’améliorer son bien-être physique et psychique (moins de stress, meilleur sommeil, meilleure concentration, etc), dixit les fondateurs de la méthode.

gérer son stress avec la cohérence cardiaque
Lire la vidéo

L’astuce d’Ingrid, fondatrice d’Eponyme : communiquer !

N’hésitez pas à faire de ce sujet un sujet d’équipe lors d’une réunion, en vous demandant : quelle est la source du stress ? Qu’est-ce qui rassure ? Comment mettre des mots sur les émotions qui se cachent derrière le stress (une peur ? une colère ?) Par exemple « je suis stressée quand je vois 3 enfants en haut du toboggan. J’ai peur qu’ils tombent ». Avec l’aide de vos collègues, vous pouvez alors essayer de chercher comment répondre à votre émotion et trouver des solutions pour laisser les enfants faire leurs expériences, en préservant leur sécurité.

Vous pouvez aussi vous demander ensemble quelles sont les priorités de chacun ? Où mettre les niveaux d’exigence ? Quelle répartition des rôles dans la journée pour permettre aussi aux enfants de « redescendre » dans les moments de la journée un peu agités : un·e professionnel·le qui reste au sol, un·e autre qui organise une activité́ en petit comité́ ou qui encadre le repas…

Savoir comment chacun·e dans l’équipe peut agir permet une meilleure cohésion et laisse moins de place à l’imprévu, souvent stressant !

L’astuce de Mélissa, EJE à Little Bouscat : briefer !

Quand une journée s’annonce stressante en cas d’absence d’un ou de plusieurs membres de l’équipe par exemple, plutôt que de se dire « ça va être une journée compliquée », nous organisons un petit brief en début de journée pour organiser les tâches et le rythme de la journée ! Cela permet à chacun·e de savoir ce qu’il·elle a à faire et d’aborder la journée plus sereinement.

L’astuce de Nadine, EJE au multi-accueil « Le Petit Prince » (Parempuyre) : souffler

Quand un·e collègue est en situation de stress, il est important de l’aider à se recentrer en lui proposant de prendre le relai pour prendre le temps de souffler, de se reconnecter à soi, si possible en extérieur. De même, quand on se sent stressé, ne pas hésiter à demander de l’aide. Une fois la situation passée, parlez-en en équipe !

L’astuce de Céline, EJE au multi-accueil « Les Bidibulles » (Portets) : lâcher prise

Nous avons pris la décision en équipe d’avoir moins l’œil sur la pendule. S’accorder un peu de souplesse et lâcher un peu prise sur les horaires permet moins de stress.

 L’astuce d’Amandine, auxiliaire de puériculture au multi-accueil « Les Poupins » (Preignac) : rire !

Il est important de faire preuve de compréhension et d’être comme toujours dans le non-jugement vis-à-vis de soi ou de son·sa collègue qui vit une période de stress. Mais aussi d’humour et d’optimisme car c’est bien connu : le stress se transmet mais la sérénité et les sourires aussi !

Et l’astuce de la rédaction : s’offrir un carré de chocolat, noir de préférence, source de magnésium et d’hormones de plaisir !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit
Partager sur email
Partager sur print
A lire aussi